format extérieur

In Bìlico

Télécharger le dossier

Création 2022

Durée : 1h

Public : à partir de 8 ans

Extérieur

C’est du déséquilibre que naît la danse et si « L’individu parfaitement équilibré n’a pas toute sa raison » alors osons perdre l’équilibre un instant…

« En jeu », « Sur la sellette », « En équilibre », « Dans la balance », « Au bord du gouffre », « Dans l’équilibre », « En dépend », « A un fil ( !) », « Dans la bulle », « En vol stationnaire ».

In Bìlico compte de multiples traductions ; “entre deux”, “au bord du gouffre”, “sur la sellette”, “entre la vie et la mort” ; un écho à la pratique du fil et à cette recherche constante de l’équilibre. L’écriture chorégraphique témoigne de ce moment où tout bascule. In Bìlico est un diptyque mettant en scène un passage, une mutation. Une allégorie de cet instant où l’on passe d’un état à l’autre.

Un monde dystopique, inspiré de la science-fiction et de l’univers futuriste et graphique d’Enki Bilal. Dans une esthétique contemporaine, une ambiance musicale électro ; les artistes invitent les spectateurs à se projeter dans une lecture poétique des situations mises en scène sur le fil.

3 individus se trouvent dans un endroit suspendu, sorte de laboratoire posé au bord du monde, un ailleurs possible où le temps semble s’être arrêté. Ils sont là pour qu’une transformation s’opère.  Guidés par le son magnétique d’un personnage énigmatique faisant figure de passeur, d’ange ou de gardien. Ils évoluent en équilibre instable ; confrontés à la nécessité de s’entraider pour ne pas chuter et trouver ensemble le chemin de leur liberté.

3 fildeféristes virtuoses se rencontrent au plateau pour créer un langage acrobatique et dansé sur 6 fils ; un dialogue des corps qui se répondent dans le déséquilibre. Ils font lien, s’accordent, se mélangent, s’amusent et se surprennent pour sublimer une discipline qui se pratique habituellement en solo. Ils repoussent les limites de l’équilibre dans une agile partition chorégraphiée.

Intention

Faire écho à la fragilité, au côté éphémère, précieux de la vie.
 Sur le fil comme dans la vie, impossible de tout prévoir ; les déséquilibres ouvrent de nouvelles perspectives. Le défi est permanent. Nous explorons le corps sensible, l’écoute et le rapport à l’autre, la nécessité de l’ancrage face au désir de s’élever.

Sur scène, les artistes sont confrontés à la nécessité d’évoluer ensemble dans un espace confiné et déstabilisant ; un reflet du défi permanent de l’homme : l’adaptation à la contrainte dans sa recherche de liberté individuelle et d’harmonie collective.

Distribution

Écriture, interprétation : Julia Figuière (remplacée par Marie Le Corre jusqu’en août 2022), Julien Posada, Florent Blondeau

Co-écriture, mise en scène : Julien Lambert

Regard chorégraphique : Dalila Cortes

Regard extérieur : Marie Hélène Vigier

Conception sonore, musique : Antonin Leymarie

Conception de la scénographie : Jean Christophe Caumes  / Construction : Eric Noël

Régie Générale : Mathieu Rouquette

Régie son : Morgan Romagny

Lumière : Alix Veillon

Costumes : Solenne Capmas

Administration / Production : Laure Bonnefond

SCÉNOGRAPHIE

Le spectacle In Bìlico s’articule autour d’un nouvel agrès, « NYCTINASTIA », une structure autoportée avec 6 câbles de marche mis en tension sur une pièce centrale lui permettant de tourner sur elle-même. Cette structure sert de scénographie au spectacle et de terrain de jeu aux artistes pour explorer et redéfinir les contraintes de l’équilibre.

Offrant de multiples circulations sur des fils à différentes hauteurs, permettant aux fildeféristes d’évoluer à plusieurs et de se croiser, se rencontrer, s’entraider dans le déséquilibre.

Nyctinastia, c’est aussi un nouveau défi : celui de la recherche d’équilibre en mouvement, en prenant en compte la rotation de l’objet et la notion de circulaire, le changement constant de repères.

De la conception à la construction : La structure du spectacle a été imaginée par Jean-Christophe Caumes et fabriquée par Eric Noël.

SOUTIENS & PARTENAIRES

Soutiens : Ministère de la Culture & de la Communication (DGCA) – Aide nationale à la création pour les arts du Cirque / D.R.A.C Paca / Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône / Région Sud / Ville de Marseille / Fond SACD Musique de Scène.
Coproductions : ARCHAOS, Pôle National Cirque -Marseille / LE SIRQUE, Pôle National Cirque de Nexon – Nouvelle-Aquitaine / LA CASCADE, Pôle National Cirque – Ardèche Auvergne-Rhône-Alpes / ECLATS DE RUE, Ville de Caen / MANEGE, scène nationale – Reims / LE PLONGEOIR – CITE DU CIRQUE, Pôle Cirque Le Mans, Pays de la Loire / Ville du Mans / LE PALC, Pôle National Cirque – Châlons en Champagne / CIRQUE JULES VERNE, Pôle National des arts du cirque et de la rue – Amiens / CIRCa, Pôle National Cirque – Auch / Pôle Arts de la Scène – Friche La Belle de Mai, Marseille.
Résidences : LE SIRQUE, Pôle National Cirque de Nexon – Nouvelle-Aquitaine / LA CASCADE, Pôle National Cirque – Ardèche Auvergne-Rhône-Alpes / ARCHAOS, Pôle National Cirque – Marseille / CIAM, Centre International des Arts en Mouvement – Aix-en-Provence / CIRQUE JULES VERNE, Pôle National des arts du cirque et de la rue – Amiens / MANEGE, scène nationale – Reims / CIRCA Pôle National Cirque – Auch / NICKEL CHROME, Martigues / Le PALC, Pôle National Cirque Châlons en Champagne / LE PLONGEOIR – CITE DU CIRQUE, Pôle Cirque Le Mans, Pays de la Loire / LES NOCTAMBULES, les Arènes de Nanterre.